Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SCIencextrA

SCIencextrA

Menu
Beaucoup de femmes aimeraient se faire violer !

Beaucoup de femmes aimeraient se faire violer !

Parler librement est, sans conteste, devenu quelque chose de dangereux. François Ozon en a fait l’expérience au Festival de Cannes, durant lequel il présentait son film « Jeune et Jolie », un long métrage abordant le thème de la prostitution volontaire d’une adolescente. 
Interrogé par le magazine américain Hollywood Reporter, le réalisateur a affirmé que« beaucoup de femmes fantasment de se prostituer ». Les réactions ne se sont pas fait attendre, comme presque toujours lorsqu’un homme émet un avis concernant les femmes.

Sur le fond, je ne suis pas tout à fait d’accord avec M. Ozon. Je ne pense pas que ce soit le fantasme de toutes les femmes. En revanche, je n’exclus pas que ça puisse être celui de certaines. La mécanique psychologique du fantasme est quelque chose de complexe, et s’il est un registre dans lequel personne ne peut s’immiscer, bien-pensance aux lèvres, c’est bien celui-ci. 


Pourtant, les réactions qui ont suivi la déclaration du réalisateur sont aussi étonnantes que ridicules. Laurence Rossignol, sénatrice de l’Oise et porte-parole du PS, considère que cette affirmation, un peu rapide j’en conviens, revient à dire que « toutes les femmes sont des putes ». D’autres appellent au boycott pur et simple du film, rien de moins. Les hystériques Femen ont évidemment mis leur grain de sel (quand ne le font-elles pas ?), affirmant qu’il méritait la « Palme du connard » et, comme il est de coutume, une ancienne actrice porno a éprouvé encore une fois le besoin d’affirmer bêtement que la prostitution est « une voie dans laquelle les femmes sont objétisées, dominées, utilisées, souillées. »

Mince ! En tant que call-girl, je ne me sens ni objétisée, ni utilisée, je ne suis jamais dominée et je ne me sens absolument pas souillée. Suis-je un méchant sexiste coincé dans le corps d’une femme ? Par pitié, parlez pour vous, Mme Ovidie. Et si votre soif d’argent vous a poussée à faire n’importe quoi, n’en faites pas une généralité… Ah mais tiens, justement, n’est-ce pas précisément ce que vous reprochez à monsieur Ozon ? De généraliser ! Amusant…

sexy girl-culotte-sciencextra-cuir

Sans provocation aucune, j’aimerais rappeler à ces furies brandissant la pancarte du sexisme à tout-va que l’un des fantasmes principaux d’un très grand nombre de femmes n’est rien d’autre que le viol ! Un crime qui fait pourtant de nombreuses victimes quotidiennes dans le monde. Celui d’être« forcées » lors d’une mise en scène sécurisée et de s’exonérer du plaisir qu’elles pourraient éprouver. Il n’y a rien de honteux là-dedans.

Je sais que ça vous fait mal, mais vous devez accepter que la prostitution puisse être abordée autrement que sous l’angle victimaire, comme vous tentez de l’imposer. J’en viens même à jubiler car, comme le dit un proverbe français, « Chose défendue, chose désirée ». Peut-être que, par extension, nous pourrons bientôt dire que vos gesticulations sont plus efficaces qu’une dizaine de séances chez un sexologue.

Léa Rousseau, le 24 mai 2013
BVOLTAIRE