« La durée du sommeil n'est pas une bonne mesure pour analyser si on obtient assez de sommeil ou pas », a déclaré à l'AFP Torbjörn Aakerstedt, chercheur en neurologie à l'université de Stockholm. « Tout cela est conditionné par les gênes et dépend de l'âge et de l'état de santé », a-t-il ajouté. Certaines personnes seraient donc nées avec la capacité de récupérer plus efficacement que d'autres pendant la nuit.

Pour parvenir à cette conclusion, Aakerstedt et son équipe ont mené trois études. L'une d'elles a constaté une durée moyenne de sommeil de six heures et cinquante-cinq minutes la semaine. D'après les chercheurs, les jeunes adultes ont besoin de huit heures de sommeil en moyenne, contre six heures chez les sexagénaires.

« Mais il n'y a pas de moyenne globale », a-t-il précisé. « Les gens de 20 ans peuvent dormir encore plus, tout en se sentant fatigués dans la journée » parce que leur cerveau se développe encore.
atlantico.fr