Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SCIencextrA

SCIencextrA

Menu
La lutte ne faiblit pas depuis 5 mois contre le mariage pour tous..

La lutte ne faiblit pas depuis 5 mois contre le mariage pour tous..

Cinq mois et quatre manifs plus tard, ils sont toujours là. Toujours là malgré le dédain, les humiliations, les insultes grossières (de la « tête de nazi » de Sihem Souid à « la France de Vichy » de Manuel Valls), les violences policières et la lassitude. Ils sont toujours là, sereins, déterminés comme s’ils avaient pris leur parti du mépris dont ils font l’objet, comme s’ils s’étaient blindés contre les attaques, comme si tout cela, qui aurait dû les tuer, les avait rendus plus forts.

Même les dissensions, les divergences stratégiques, les querelles de chapelle parmi les personnalités censées les représenter semblent glisser sur eux. Ils sont toujours là, tout cela leur importe peu. Prêts à tout encaisser. Même la vague honte qu’inspirent à la plus célèbre porte-parole leurs signes extérieurs de France bien peignée (« cheveux lâchés négligemment chiffonnés et soutien-gorge pigeonnant »,« barbe naissante, perfecto et jeans troués », tel était le dress code obligatoire de ce dimanche. On dirait que ça te gêne, Frigide, de marcher avec nous ?) ne les empêche pas d’applaudir cette dernière sans rancune. Que même elle les ridiculise, se paie leur tête, cherche en soupirant à les relooker, ils n’en ont rien à cirer. Pourvu qu’à sa façon à elle, elle contribue à les aider.

Viendraient-ils d’ailleurs manifester avec un string ficelle et une perruque rose, qu’on continuerait, ils le savent bien, à les traiter de fachos. Alors ils tracent leur chemin, fidèles à leur stratégie d’infatigable mouche du coche tournicotant autour du gouvernement comme sa conscience, cette conscience qu’il voudrait chasser d’un revers de la main agacé. Cette fois — sans leurs enfants que, par prudence, la plupart avait préféré ne pas emmener — ils étaient 270.000 selon les organisateurs, 45.000 selon la police. Donc, même dans l’hypothèse la plus basse, plus de dix fois plus nombreux que les manifestants d’en face qui n’étaient que 3.500. Mardi, pourtant, ce sont ces 3.500 qui devraient avoir gain de cause. Il paraît que c’est la démocratie.

FRANCE-sciencextra.fr

Mais la mouche du coche n’a pas dit son dernier mot. Car la mouche du coche est inventive, comme le montre ce petit drapeau rose facétieux planté subrepticement dans le grillage d’un fourgon de police tel un étendard, la mouche du coche est entêtée, comme le montre cette quatrième grande mobilisation de Denfert-Rochereau aux Invalides, la mouche du coche ne se couche jamais, comme le montre le sit-in géant dominical des Veilleurs du soir.

Et surtout, la mouche du coche n’est jamais seule. Soutenue, informée, alertée par les médias alternatifs, eux-mêmes relayés par les réseaux sociaux. Des médias alternatifs dont ses adversaires, qui continuent à se perdre en conjectures sur les influences de tel ou tel mouvement ou individu, n’ont aucunement saisi la mesure.

Gabrielle Cluzel, le 22 avril 2013