Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SCIencextrA

SCIencextrA

Menu
Le réchauffement climatique fait augmenter la calotte glaciaire antarctique.

Le réchauffement climatique fait augmenter la calotte glaciaire antarctique.

Les chercheurs néerlandais ont jeté la lumière sur les causes de l’augmentation de la calotte antarctique. C’est le réchauffement climatique qui en serait la cause. A cause du réchauffement les glaces profondes fondent en se transformant en eau qui gèle de nouveau, mais cette fois sur la surface.

 

Tous n’acceptent pas les conclusions auxquelles sont arrivés les chercheurs néerlandais. Qui plus est, la plupart d’experts russes estime que le réchauffement climatique est une notion totalement inventée.

Pour le vice-directeur de l’Institut russe de recherche arctique et antarctique Valeri Loukine, la découverte des chercheurs néerlandais n’a rien de sensationnel. Selon lui, les chercheurs occidentaux ont fait exprès d’expliquer leurs découvertes par le réchauffement climatique.

Un bonhomme de neige gigantesque.SCI

« Les Pays-Bas n’ont pas de stations en Antarctique. Les Néerlandais ont bien un programme antarctique, mais ils mènent des études en s’appuyant sur des données des autres. Est-ce qu’on peut se fier aux conclusions auxquelles ils arrivent ? Laissons les autres de le faire. Les Néerlandais font leur boulot parce que l’Europe réunie affirme qu’il y a un réchauffement climatique à cause de l’augmentation des émissions des gaz à effet de serre. C’est pourquoi il faut réduire la production et c’est pourquoi l’Europe délocalise sa production dans des pays tiers pour justifier sa politique économique »

Quant aux glaces profondes, elles fondent quelques dizaines de fois plus vite qu’il y a seulement 600 ans, selon une étude menée par les chercheurs de l’Université nationale australienne à Canberra. La fonte s’est considérablement accélérée au milieu du XX siècle, affirment les chercheurs australiens. Ce constat a donné lieu à toute une série de scénarios y compris celle de catastrophe. Un deuxième déluge est ainsi de plus en plus souvent évoqué ces derniers temps, fait remarquer le directeur l’Institut de recherche arctique et antarctique, Viktor Boyarskiy.

« Si toutes les glaciers de l’Antarctique fondent, le niveau de l’océan mondial montera de 60 ou 70 mètres. A l’heure actuelle, ce niveau monte de 3 mm par ans, selon les estimations des chercheurs. Je voudrais souligner de nouveau que la majorité écrasante de chercheurs russes sont d’accord avec certains de leurs collègues occidentaux pour dire qu’il n’y aura pas de catastrophe globale provoquée par la fonte de glaciers dans les siècles à venir. Elle ne pourra être provoquée que par un événement quelconque dans le système Terre-Soleil ou bien par une collision avec un astéroïde »

 La Voix de la Russie