Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SCIencextrA

SCIencextrA

Menu
Le virus H7N9 a muté et devient dangereux pour les humains.

Le virus H7N9 a muté et devient dangereux pour les humains.

En Chine, 9 personnes au moins sont mortes contaminées par un nouveau virus de grippe aviaire (H7N9).

 

Une analyse génétique décrit un virus qui a évolué pour s'adapter aux cellules humaines et cela inquiète : il y a un risque possible de pandémie globale à nouveau avec un tel type de virus. 

Des microbes au boulot SCiencetxrA

 

Les virus étudiés à partir des personnes décédées montre que H7N9 dispose d'une mutation qui permet une croissance efficace au sein des cellules humaines à la température qui est celle des voies respiratoires supérieures des humains, plus basse que celle que l'on retrouve chez les oiseaux. 33 personnes sont déjà tombées malades et 9 en sont décédées. Il est encore trop tôt et difficile pour prédire quoi que ce soit au niveau d'une pandémie éventuelle.


Le génome du virus composé de 7 à 8 segment code pour à chaque fois une dizaine de protéines, parmi elles deux sont caractéristiques d'un virus de la grippe et permettent de les classer en sous-types:
L'hémagglutinine (notée HA) et la neuraminidase (NA). 

 

Chez l'homme on ne retrouve que trois sous-types d'hémagglutinine (H1,H2,H3) et deux sous-types de neuraminidase (N1, N2), les combinaisons H1N1 et H3N2 étant les plus impliqués dans les épidémies saisonnières.

Les sous-types H (hémagglutinine) sont les plus importants du point de vue épidémiologique, car ils régissent la capacité du virus à se fixer à des cellules et à les pénétrer pour pouvoir ensuite s’y multiplier. Les sous-types N (neuraminidase) déterminent la libération des virus qui viennent d’être formés dans les cellules.

 

En clair plus le H est haut plus c'est contagieux, plus le N est haut, plus c'est agressif.