Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les parents sont responsables si les enfants sont gros.

par Internaaze 24 Juin 2012, 11:20 Bien-être

http://www.sur-la-toile.com/

Il en va aux États-Unis comme dans tous les autres pays occidentaux, les enfants sont de moins en moins dehors à jouer à la guerre des boutons et sont de plus en plus avachis devant leurs télévisions, un paquet de bonbons à la main. C'est reconnu, su, mais à qui la faute ? Madame Michu répondrait que c'est la faute à tous ces gadgets électroniques qui nous empêchent de vivre et de nous déplacer comme il y a 50 ans. Il était bon le temps du rock écouté, caché sous la couette. Oui sauf qu'une bonne étude américaine viendrait contredire Madame Michu, les fautifs ne sont pas faits d'aluminium et de fils électriques. 

Les chercheurs de l'université de l'état de l'Oregon ont comparé le niveau de vie sédentaire des enfants avec le type de parents qu'ils avaient. Les enfants étudiés avaient entre 2 et 4 ans, c'est un âge essentiel pour l'apprentissage, surtout pour tous les éléments moteurs. À cet âge, l'enfant doit jouer calmement, mais il doit aussi se dépenser et aller courir, exercer son corps à son environnement. D'ailleurs de façon naturelle, les enfants de cet âge réclament le mouvement. Un des auteurs de l'étude indique, d'ailleurs, que les enfants rentrent en scolarité avec une envie folle de bouger et qu'ils se calment tout le long de leurs études. 

 

200 familles américaines font partie de cette étude. Les parents ont été répartis en 4 catégories, classiquement utilisées. Il y avait les parents autoritaires (chaleureux, mais avec du contrôle), les partisans de la pure autorité (dirigistes, moins chaleureux), les parents laxistes (chaleureux avec un faible niveau de contrôle) et des parents négligents (peu de contrôle, peu chaleureux). 

Dans toutes les catégories, les enfants restaient dans une position assise de 4 à 5 heures par jour. Cependant, dans les familles dites négligentes, on peut rajouter 30 minutes d'une activité devant un quelconque écran (jeu vidéo, télévision,…). Une demi-heure n'est pas énorme, mais calculée sur tout un trimestre ou toute une année, cela fait une différence énorme d'activités entre les enfants. Cette demi-journée d'activité en plus par semaine pourrait bien sauver la santé de ces jeunes enfants. 

Un autre fait étonnant est la différence entre les week-ends et les jours travaillés. Le week-end pourrait être l'occasion de sorties familiales ou tout du moins d'activités récréatives en extérieur. Les chiffres montrent que dans les familles moins impliquées, le week-end est un bon prétexte pour encore augmenter son taux d'inactivité. On peut ajouter 1 heure d'activité sédentaire pour chaque jour du week-end. 

 

Une autre étude, elle aussi de l'université de l'Oregon, montre que l'implication des parents dans l'activité des enfants jouent un rôle essentiel. Regarder ses enfants jouer en extérieur ne suffit pas, les parents doivent participer, c'est bien plus efficace pour faire bouger les bambins et les habituer à avoir des activités différentes. 

En faisant le tour de ces papiers, on trouve facilement un coupable plus logique que la télévision ou les consoles de jeux de Madame Michu. Les parents sont au centre de cette affaire. Vos enfants sont dans le fond du canapé ? Si ce n'est pas trop tard, sortez avec eux !!

commentaires

Go to top