Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SCIencextrA

SCIencextrA

Menu
LES TORTURES QUE RAVAILLAC SUBIT

LES TORTURES QUE RAVAILLAC SUBIT

14 mai 1610. Le soleil de ce milieu d’après-midi inonde de ses rayons la capitale. Henri IV, confortablement installé dans son carrosse, est plongé dans ses pensées. Personne ne remarque cet homme étrange qui suit l’escorte royale depuis plusieurs minutes déjà. Un homme roux habillé d’un curieux pourpoint vert, coupé à la mode flamande.

Un couteau caché sous son chapeau, l’homme attend son heure. Bientôt, le carrosse d’Henri IV tourne dans la rue de la ferronnerie, une ruelle étroite parfaite pour le forfait qu’il s’apprête à s’accomplir. C’est le moment ou jamais. L’homme court à toutes jambes, saute sur la roue du carrosse et plonge sa main à travers la vitre. Par deux fois, son couteau trouve le chemin de la poitrine du brave Henri IV.

C’est fini.

Le Roi est mort.

Son assassin s’appelle Ravaillac.

Qui ne connaît pas, au moins dans ses grandes lignes, cette histoire sordide de régicide?

Son forfait accompli, Ravaillac ne cherche pas à s’enfuir. Mais, contrairement à Jacques Clément, autre régicide qui tua Henri III une vingtaine d’années auparavant, il n’est pas tué sur place par la garde royale. Non… pour lui, on réserve un supplice qui lui fera sincèrement regretté son geste odieux!

Après un procès vite expédié durant lequel il maintient avoir agi seul, il est conduit place de Grève, sous les cris enragés d’une foule en délire. S’ensuit deux heures de torture en public …

En premier lieu, les bourreaux lui brûlent le bras ayant porté les coups fatals à Henri IV. Enfin… « brûler » n’est peut-être pas exactement le terme à employer, étant donné que le mélange de soufre et de poix utilisé mettent littéralement à nu les os du supplicié.

Les torture suivantes sont plus classiques… on lui arrache les tétons à la tenaille, on lui verse du plomb en fusion sur l’ensemble du corps… Classique, je vous dis!

Bien sûr, la foule est en délire! Que voulez-vous, les loisirs se font rares en cette période, on s’occupe comme on peut!

Francois_Ravaillac-SCIENCEXTRA.FR.jpg

Finalement, les quatre membres du malheureux Ravaillac sont attachés à quatre chevaux que l’on fouette violemment jusqu’à ce que l’on entende craquer les os du corps mutilé. Et ce qui devait arriver arriva… Les articulations finissent par céder et voilà les chevaux excités partir au galop à travers la foule, traînant derrière eux là une jambe, là un bras sanguinolent.

Certains chroniqueurs racontent même qu’une femme se rue sur un morceau de chair et le mord à pleines dents!

À bien y réfléchir, je comprends mieux pourquoi les enseignants évitent de raconter dans le détail le supplice de Ravaillac!

ETALETACULTURE