Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SCIencextrA

SCIencextrA

Menu
Margaret Thatcher is dead !

Margaret Thatcher is dead !

Margaret Thatcher, l’une des figures politiques marquantes du 20e siècle, est décédée en Grande-Bretagne. L’ancienne Premier-ministre est morte lundi à Londres d’une attaque cérébrale à l’âge de 87 ans.

Margaret-Thatcher-sciencextra.fr.jpg

Margaret Thatcher a été l’unique femme, devenue Premier ministre britannique. C’est à elle aussi qu’appartient le record de longévité à ce poste – 11 ans. Mme Thatcher a reçu le titre de « Dame de fer » pour sa ligne politique ferme et un attachement inflexible à des valeurs conservatrices. Elle a su appliquer une série de mesures, devenues partie de la politique qu’on appellera « thatcherisme », dit l’historien Viktor Kouvaldine.

« Elle est venue au pouvoir à un temps difficile, la fin des années 70 du siècle dernier. En Occident cette période était marquée par ce qu’on désignait par le terme de stagflation, c’est-à-dire par la stagnation s’ajoutant à un taux élevé de l’inflation. Avant on considérait qu’il pouvait y avoir l’une ou l’autre. Mais voilà que l’Occident a connu les deux à la fois. Et il fallait s’en sortir de quelque façon. Et elle parvenait à le faire ».

Un rôle encore plus grand est déchu à Margaret Thatcher comme à une personnalité politique mondiale. Ses efforts, ajoutés à ceux de M. Gorbatchev et de M. Reagan, ont permis de mettre fin à la guerre froide.

Il est vrai que là aussi sa position n’a pas été univoque, se rappelle l’homme politique russe Vadim Medvedev, qui conduisant la délégation du Soviet Suprême en Angleterre, a plus d’une fois négocié avec Margaret Thatcher.

« A l’époque la question de plus grande actualité était celle de réunification de l’Allemagne. Un travail diplomatique actif était mené à propos de ce problème. Les Etats-Unis occupaient une position très positive dans cette question. Margaret Thatcher, je le savais d’avance, mais en a eu la preuve au cours de notre conversation, occupait, elle, une position assez délicate. Elle ne s’opposait pas, bien sûr, à la réunification de l’Allemagne, mais n’était pas très disposée dans ce sens. Parce qu’elle préférait, naturellement, avoir affaire à deux parties de l’Allemagne qu’à un seule grand pays, qui devait, bien entendu, prendre un rôle clé en politique européenne et pas seulement ».

La « Dame de fer » est restée dans l’histoire grâce à ses démarches politiques audacieuses, à bien des égards controversées, mais aussi grâce à ses aphorismes. Ses discours ont laissé de nombreuses citations.