Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
SCIencextrA

SCIencextrA

Menu

Les Boissons énergisantes sont elles dangereuses ?

La mode des boissons énergisantes pose le problème de la quantité quotidienne de caféine ingérée et cela peut, dans certains cas poser problème chez le jeune enfant et la femme enceinte.

On se souvient, peut-être, des polémiques qui ont entouré l’arrivée de certaines boissons énergisantes en France lorsque le ministère de la santé s’inquiétait de leur teneur en taurine, un acide aminé.

Cette polémique éteinte, on a sans doute oublié trop vite que ces boissons étaient riches d’une autre substance, une base methylxanthique comme disent les livres, plus simplement la caféine.

La caféine n’est pas, en soi une substance dangereuse. Elle a même des effets bénéfiques à dose modérée, l’équivalent de deux tasses d’expresso au maximum.

Cette caféine renforce la vigilance, la concentration, soulage la fatigue.
Elle a un rôle neurostimulateur cérébral qui fait, d’ailleurs, l’objet de nombreuses recherches.

La question c’est bien évidemment la dose, car on ingère de la caféine ou son équivalent dans le café certes, mais aussi dans le thé, les boissons à base de cola, les barres chocolatées et les fameuses boissons énergisantes dont l’Agence pour la sécurité des aliments, l’ANSES, s’occupe aujourd’hui.

Ces boissons ont une contenance en caféine équivalente à deux tasses d’expresso par cannette.
Or, il est rare de se limiter à une seule cannette et on atteint alors des doses de caféine où cette substance commence à poser des problèmes.

A haute dose la caféine a des effets néfastes en entrainant une irritabilité, une nervosité certaine. Elle élève la fréquence cardiaque et peut donc entrainer des troubles tensionnels. Elle est aussi diurétique et, partant, va favoriser la déshydratation.

On imagine donc que dans le cadre d’une activité sportive ou dans le cadre d’une soirée en discothèque, les efforts physiques développés entrainant une sudation importante, l’ajout de la caféine et de l’alcool, deux substances déshydratantes, peut être à l’origine d’accidents cardiovasculaires en désamorçant la pompe cardiaque

D’autre part, la caféine à haute dose est fortement déconseillée chez la femme enceinte, car elle peut, en particulier, retentir sur la croissance de l’enfant in utero et entrainer des naissances d’enfant ayant un poids anormalement bas.

Mais n’oublions pas un effet que chacun connait bien : l’influence sur le sommeil. La caféine perturbe en particulier un stade fondamental du sommeil, le sommeil profond, celui au cours duquel nous récupérons de la fatigue physique.

On se lève donc fatigué, on prend du café et des boissons énergisantes pour tenir le coup dans la journée. Comme on ne trouve pas le sommeil, on prend un somnifère et le lendemain pour se réveiller, on ingère de la caféine et ça recommence !

On entre donc dans un cycle qui est celui de l’addiction et du dopage, sans le vouloir.

Il est important de souligner les risques éventuels liés à la surconsommation de caféine.
Il faut aussi souligner l’importante quantité qu’on ingère en consommant des boissons énergisantes de façon démesurée.

L’incroyable légèreté des parents également qui laissent des enfants en très bas âge boire l’équivalent de deux expressos par cannette.

Le plus étonnant c’est que ces parents seront plus inquiets de la présence de bisphénol A dans la cannette que de celle de la caféine dont les effets sur leur enfant sera plus immédiat.

 

LIRE :

la prise de position de l’ANSES

DOCTEURJD